jeudi 29 mars 2018

La cartographie dans le cinéma

La représentation cartographique est un élément très présent dans le cinéma. Une carte étant un élément essentiellement visuel et largement ancré dans les usages, les metteurs en scène en font une utilisation régulière. Certaines images remontent inévitablement à la surface quand on évoque le sujet, comme Chaplin dans Le dictateur. Pas un film de guerre, pas un polar, pas le moindre film avec des braqueurs n'y échappe.
En prime, une petite citations de Wim Wenders :
'Film stories are something like travel routes. A map is the most exciting thing in the world for me; when I see a map I immediately feel restless, especially when it is a map of a country or city where I have never been before. I look at all the different names and want to know what they refer to — the streets of a city, the cities of a country. When I look at a map it eventually turns into an allegory of life itself. I can only bear to look at maps if I try to chart a path and to follow it through the city or country. Stories do just that: they provide orientation in an unknown territory, where otherwise you would travel to a thousand different places without ever getting anywhere.’
Wim Wenders, 'Impossible Stories', in The Logic of Images London: Faber, 1991).


Im Lauf der Zeit [Kings Of The Road] (Wim Wenders 1976)
17/ Until the End of the World (Wim Wenders 1991): Paris
Les Ailes du désir (1987)
 Deux images extraites du film The Patriot de l'inénarrable Roland Emmerich, auteur entre autres des chefs-d'oeuvre que sont 2012 et Independance Day.


 



Un petit détour chez Tavernier avec Le Juge et l'Assassin.


 


 Et pour finir, un plan en 3D pour préparer un casse de biscuits apéritifs par Nos voisins les hommes. C'est là, et là, et là et encore là… (comprenne qui peut !)


Enfin, collecté par Jacques Ponzio, des cartes très modernes et très explicites dans le film Contagion (2011) réalisé par Steven Soderbergh.




La suite au prochain numéro !













mercredi 28 mars 2018

Paris à la verticale

C'est un Paris à la fois fantasmé et méconnu, 
évidemment fantasmé parce que méconnu, 
dans lequel se situe le tournage de cette mini-série de Canal+ 

Nox.

Mini série veut dire ici 6 épisodes de 50 minutes, 
mais, quelque soit l'intérêt visuel et émotionnel 
du tournage et du synopsis, 
ce n'est pas ce qui motive cette publication. 

J'ai sorti du making-of, on peut dire aussi du teaser, d'une durée de 30' sur le DVD, et 19'16 sur Internet, 

un extrait racontant les lieux de tournage dans Paris, dont 
un extrait mentionne les niveaux du Paris souterrain, niveaux réels aussi bien qu'inventés, et enfin 
un mini extrait où l'on aperçoit des plans d'apparence officielle mais dont je n'ai pu retrouver ni origine ni copie.

Bref, nous voici en présence d'un tournage qui,
 au-delà de l'intérêt de l'intrigue - indiscutable, 
même si je n'ai encore vu qu'un épisode sur les 6 prévus - 
nous entraîne dans une quête OuCarPienne assez élaborée.

Il existe d'autres films qui ont pour "protagonistes" 
ces sous-sols parisiens 
nommés communément catacombes
Leur intérêt est, pour le moins, discutable.

mardi 6 mars 2018

Hémisphères…

…Hémisphères…

Dans la série des cartes sur support corporel humain, en voici deux que je n'hésiterai pas à qualifier de "Plan Cul". Leur origine se trouve glanée par ci, par là, souvent en farfouillant dans les publications de sites d'images, ici Pinterest.




vendredi 9 février 2018

France vue du Train

Caroline Roux propose, en complément de l'Europe…, une carte de France vue du Train, à l'heure du TGV. Bravo!


Europe vue du Train #2 - 2018

On se souvient du petit jeu initié le 2 janvier, ici. Il s'agissait de reprendre trente ans plus tard le diagramme anamorphotique de l'Europe en fonction des durées de trajet en train. Notre collègue OuCarPienne Caroline Roux a relevé le défi en soulignant que c'est un grand classique des manuels scolaires en géographie…




dimanche 14 janvier 2018

Nassr-eddine Bennacer

La Galerie Ars-Nova a bien des qualités mais ici, ce qui nous intéresse ce sont les quelques œuvres qui correspondent à nos désirs OuCarPoGraphiques, sélectionnées parmi toutes celles de cette belle expo de l'artiste Nassr-eddine Bennacer

d'abord un peu d'orientation


ensuite les cartes choisies, avec leurs légendes incluses, qui font réfléchir




vendredi 12 janvier 2018

Ceci n'est Pas une Carte

Saluons comme il convient, c'est-à-dire bien bas et avec un fin sourire de satisfaction la première contribution de l'OuCarPien Mo Abbas. Il signale la renaissance de ces cartes datant de la 2e Guerre Mondiale grâce à l'industrie du luxe. 

Et il la date du Monde de d(D)emain. La machine à remonter le temps deviendrait ipso facto un engin à le démonter!